La photo, entre émotion et regard

Photographie passion Arcachon Photo

La photo, entre émotion et regard

Prendre une photo parfaite paraît très subjectif au premier abord. Chaque photographe a sa propre vision d’une photographie qu’il pourrait qualifier de parfaite. Si certains apprécient les photos en noir et blanc, d’autres les préfèrent en paysage, d’autres encore les aiment zoomées. Le photographe qui débute se pose alors l’inévitable mais si importante question : comment réaliser une photographie qui combine tous les moyens de créer une photo “parfaite”? 

Tout est une question d’angle, et de lumière…

Pour réaliser une belle photo, l’objectif est avant tout de pouvoir faire ressortir nettement à son “spectateur” l’objet qui a déclenché l’envie de réaliser cette photo. Sur Arcachon, cet objet revêt bien des visages : un arbre majestueux, une pinasse amarrée sur le Bassin d’Arcachon, ou encore une petite fille regardant avec émerveillement la queue de la baleine immergée dans l’eau. Il y a une infinité d’éléments qui peuvent donner envie d’immortaliser un moment T, pour autant de photographes. Lorsque le photographe capture un élément, il ne le garde pas forcément pour lui, il le partage avec des spectateurs. Des spectateurs amateurs, néophytes, ou même professionnels. Le partage de cet instant unique, de cet élément qui a su capter son attention est alors essentiel, si bien dans la présentation de l’élément que dans le message à transmettre. C’est un équilibre à avoir, sans perdre pour autant sa signature, son style photographique.

Alors, faut-il préférer placer l’élément au centre de sa photo, ou au contraire le “napper” à l’aide de détails alentours pour le mettre en valeur différemment ? A cette question, la réponse peut être selon votre goût. Le plus important est que l’angle permette de bien identifier l’objet, de jouer avec les perspectives. Le cadre autour de cet objet est lui aussi à bien examiner, afin de trouver les éléments les plus intéressants à faire figurer sur le cliché. Chaque personne a une vision propre des éléments à mettre en avant, ainsi que l’angle à choisir. L’angle a en effet un impact conséquent sur le rendu final de la photo. C’est pour cette raison que de nombreux photographes effectuent des stages ou des formations pour développer leur vision et le choix des angles. 

… mais aussi d’émotion à travers le regard du photographe

Si l’utilisation d’un matériel de qualité permet de réaliser de beaux clichés, la technique du photographe et son regard donnent une vraie âme à la photo. Bien qu’il soit possible de travailler sa perception des angles, de la lumière, et des textures, l’émotion est implicite, propre à chacun. C’est cela qui permet de rendre une photo unique, et de transporter avec soi toutes les personnes qui la regarderont. Il n’est pas nécessaire de capturer un portrait pour transmettre une émotion. L’émotion se transmet par l’agencement des éléments du paysage, la gestion de la lumière, et surtout la touche du photographe elle-même. Sur Arcachon, la lumière permet de donner une âme totalement différente à sa photo, qu’elle soit prise n’importe quand dans la journée. Des lueurs du matin au ciel de feu lors du coucher de soleil, il joue pour beaucoup dans l’émotion qui sera transmise. 

L’émotion passe aussi par la passion du photographe envers son art. Un photographe qui exerce sans passion ne transmettra pas d’émotions aussi intenses qu’un véritable passionné. Cela permet de donner plus de profondeur au rendu final, avec cette nuance qui semble indétectable au premier abord. Mais en laissant deux photographes prendre une photo au même endroit, au même moment de la journée, l’angle choisi et l’exposition seront différentes. Cela permet d’avoir deux clichés totalement différents, qui n’auront pas le même impact auprès de spectateurs. Au-delà d’une simple maîtrise des techniques de photographie, il est donc nécessaire de laisser parler son coeur pour que le résultat soit aussi profond et puissant, et donc “parfait”. En somme, être professionnel ou amateur n’a pas vraiment d’importance, du moment que l’émotion soit bien présente. 

La photo parfaite dépend aussi du photographe

Prendre une bonne photo dépend avant tout du photographe, et de son état d’esprit. Lorsqu’il souhaite réaliser une photographie, il doit tout d’abord être stable, droit sur ses jambes afin que la photo ne soit pas floue ou penchée. Car, en dehors d’un parti pris, une photo qui n’est ni stable ni nette n’aura pas l’impact recherché. Le photographe soit doit alors d’être concentré pour ne pas bouger. Cet exercice est d’autant plus difficile lorsque le photographe prend des personnes en photo. Il faut prendre en compte les postures, les expressions, l’impact de la lumière sur le corps, les ombres… Ces éléments sont difficiles à anticiper et se travaillent dans le temps. Plus le photographe prend de plaisir à organiser et réaliser sa séance photo, plus cette dernière sera réussie et intense. 

Pour qu’elle se fasse dans les meilleures conditions, le photographe peut totalement investir dans un matériel adapté à son activité. Le trépied permet de stabiliser l’appareil photo, et le maintenir droit. Cela permet de tenir une position constante sur une longue période, essentiel pour les poses longues par exemple. L’objectif sera lui aussi déterminant selon le type de photo qu’il compte réaliser, et également le zoom de l’appareil. Il est inconcevable d’utiliser le même objectif pour prendre en photo les Cabanes Tchanquées depuis la plage d’Arcachon que la pinasse installée sur la pelouse du Parc Mauresque ! Alors, pour passer un moment artistique, laissez parler votre passion, et concentrez-vous. C’est la clé d’une photo parfaite, prise avec le coeur et l’âme du photographe qui sommeille en vous ! 

Aucun commentaire

Postez votre commentaire