Arcachon Photos | Farniente – Marjorie Ricci
15786
post-template-default,single,single-post,postid-15786,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-9.1.3,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive
 

Farniente – Marjorie Ricci

Farniente – Marjorie Ricci

Samedi dernier (12 septembre), nous avons eu la chance de rencontrer Marjorie, gagnante du concours photo Arcachon.photos du mois d’août « Farniente ». Une jeune femme pleine de vie et d’humour, avec une certaine élégance, retenue …

Amoureuse du Bassin depuis plus de 20 ans, bordelaise d’origine italienne, enseignante, Marjorie est tout d’abord charmée par le Cap Ferret, notamment le Village de l’Herbe et ses couleurs vives, bleu, vert …

A la faveur d’une rencontre, alors qu’elle cherche à organiser une sortie pour ses élèves, Marjorie se lit d’amitié avec Rémy Dages, et son bateau « Spirit of Bassin », organisateur de croisières et de soirées haut de gamme sur le Bassin d’Arcachon.

Grâce à lui, elle fait partager à ses élèves l’amour du Bassin et également redécouvert totalement : un Bassin autrement, un autre regard, sublime…

Gagnant concours aout 6

Marjorie se qualifie de « photographe du dimanche », ses prises de vue étant, pour la grande majorité, réalisées avec son Iphone. L’histoire de la photo gagnante Farniente, c’est l’histoire d’un hommage amical à @Anne, qui lui fait partager le goût de ses lectures, alors que les éléments semblaient ce jour-là contrarier ce projet de lecture, après plusieurs ondées successives entrecoupées de vent malicieux… tournant inlassablement les pages du livre ….

La photo pour Marjorie, c’est donc l’histoire d’une découverte, et d’une passion naissante. Amoureuse de l’image autant que des mots, cette diplômée en lettres modernes a à cœur d’associer toujours le verbe à l’émotion, au cliché, pour laisser entrevoir une autre vision du monde qui l’entoure ….

Ses sources d’inspiration ? Deux photographes locaux qu’elle admire particulièrement, Thierry d’Ascia, pour son regard pénétrant et inspirant du bassin ; et Julie Arnoux, dont le petit “grain de folie” de certains clichés la touche énormément.

Marjorie Ricci - concours aout

Une vision de la photographie ? L’instantanéité permise par les smartphones, lui permettant, lorsqu’elle est interpellée par une scène, qui la touche, de capturer cet instant pour le partager aux autres…. A tel point qu’elle ne sort plus sans son appareil.

Elle cultive également un certain sens du “Selfie détaché”, c’est-à-dire l’art de donner l’impression qu’une autre personne a pris la photo; mettant en scène un photographe à la fois dans et en dehors de la photo, vivant l’instant tout en le saisissant…. Des clichés comme une tranche de vie, un journal intime et éphémère, imagée du quotidien, des émotions de chaque jour; avec une approche particulière de la mise en image et de la ligne d’horizon.

Marjorie nous confie enfin avoir été très touchée d’avoir été sélectionnée et encore plus d’avoir remporté le concours du mois d’août, et d’autant touchée par l’implication du public. Elle souhaite désormais investir dans un peu de “matériel” et de cours de photographie afin de révéler sa passion naissante pour la photographie ; pour transmettre ses émotions, son regard sur le monde qui l’entoure, en toute simplicité.

Propos recueillis par Alexandra Zwang pour Arcachon.Photos – LEXAN 2015